NOUVELLES
13/04/2012 09:03 EDT | Actualisé 13/06/2012 05:12 EDT

USA : le maire de Newark plonge dans le feu pour sauver une voisine

Le maire de la ville de Newark, près de New York, s'est réjoui vendredi d'être toujours en vie, après avoir risqué sa vie pour sauver une voisine prisonnière de sa maison en feu durant la nuit.

Lors d'une conférence de presse où il est apparu avec un bandage à la main droite, Cory Booker a refusé d'être considéré comme un héros, expliquant qu'il avait fait "ce que feraient la plupart des voisins, en agissant pour aider une amie".

Mais le très médiatique maire de 42 ans, figure montante du parti démocrate, a reconnu avoir eu la peur de sa vie après avoir plongé dans le brasier avant l'arrivée des pompiers, se disputant même avec un de ses gardes du corps qui essayait de le retenir en le "tirant par la ceinture".

"Je considère que nous avons tous eu de la chance", a-t-il déclaré, en racontant avoir cru sa dernière heure arrivée dans la cuisine en flammes.

"Il y a eu un moment, quand j'ai traversé la cuisine, j'étais en train de la chercher, j'ai vu toute la cuisine en flammes, c'était une expérience effrayante, j'ai cru que nous n'en sortirions pas".

"A ce moment là, je n'ai pas ressenti de courage, j'ai ressenti de la terreur, je ne pouvais pas la trouver, je ne pouvais pas retourner d'où je venais, je ne pouvais pas respirer, c'était, disons-le comme ça, un moment très religieux", a ajouté le maire.

Ayant finalement entendu sa voisine dans une pièce à l'arrière de la maison, le maire d'1m90 s'est précipité, l'a mise sur son épaule et est ressorti aussi vite que possible, en retraversant la cuisine.

M. Booker, dont l'histoire était fébrilement recherchée vendredi sur Google et faisait l'objet d'innombrables plaisanteries et commentaires sur Twitter, a tenu à mettre en avant les policiers et pompiers qui sont intervenus, estimant que c'était eux les vrais héros.

Alex Rodriguez, le garde du corps qui avait en vain tenté de le dissuader de plonger dans le brasier, a contribué à alimenter sa légende, expliquant que le maire "n'avait pas réfléchi à deux fois" avant d'agir pour sauver la jeune femme, depuis hospitalisée avec des brûlures sur le dos.

"Il m'a dit, en substance, si je n'y vais pas cette femme va mourir".

Le maire a déclaré que lui même allait très bien, souffrant d'une simple brûlure à la main droite. Il s'est cependant accordé une petite sieste avant de reprendre ses activités quotidiennes vendredi.

bd/ico