NOUVELLES
13/04/2012 07:15 EDT | Actualisé 13/06/2012 05:12 EDT

Le lancement de la fusée nord-coréenne a échoué, admet Pyongyang

PYONGYANG, Corée du Nord - La fusée nord-coréenne Unha-3 s'est désintégrée au-dessus de la mer Jaune peu après son décollage, tôt vendredi matin, a admis Pyongyang. Un échec embarrassant pour le régime, qui avait fait de ce lancement une célébration de la fierté nationale.

Il a fallu attendre plusieurs heures avant que la Corée du Nord reconnaisse l'échec du tir, annoncé quelques minutes après le lancement par les États-Unis et la Corée du Sud.

La télévision officielle nord-coréenne a fait savoir que le satellite Kwangmyongsong-3 transporté par la fusée n'avait pas pu être mis en orbite.

Selon Pyongyang, il s'agissait d'un satellite d'observation des cultures et des ressources naturelles. Mais le Japon, les États-Unis, la Corée du Sud et leurs alliés soupçonnent la Corée du Nord d'avoir voulu procéder à un test déguisé de missile balistique à longue portée et l'ont accusée de violer les injonctions de la communauté internationale.

Le ministère japonais de la Défense avait fait positionner des missiles sol-air et des intercepteurs afin de détruire si nécessaire la fusée en cas de survol du territoire japonais. La Corée du Sud s'était dite prête à faire de même en cas de menace de son espace aérien.

Les dirigeants du G8 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Royaume-Uni, Italie, Japon, Russie) ont condamné le lancement.

D'après l'agence officielle nord-coréenne KCNA, le lancement a eu lieu vendredi matin à 7 h 38 à Tongchang-Ri, sur la côte nord-ouest du pays.

«Le satellite d'observation terrestre n'est pas parvenu à rejoindre son orbite prévue. Scientifiques, techniciens et chercheurs examinent à présent la cause de l'échec», a affirmé KCNA.

Ce lancement s'inscrivait dans le cadre des commémorations du centenaire de la naissance de Kim Il-sung, fondateur de la Corée du Nord.