NOUVELLES
13/04/2012 04:32 EDT | Actualisé 13/06/2012 05:12 EDT

Le Dr Anthony Galea ne sera pas poursuivi au Canada

Le Canadien Anthony Galea, un médecin du sport qui avait plaidé coupable d'importations de produits médicaux interdits aux Etats-Unis pour soigner des sportifs de renom, ne sera pas poursuivi dans son pays, a indiqué vendredi le parquet canadien.

Le médecin de Toronto (Ontario) avait été condamné en décembre à Buffalo (Etats-Unis) à une peine de prison correspondant au temps qu'il avait déjà passé derrière les barreaux, soit une journée lors de son arrestation.

Il avait plaidé coupable à l'été d'importations de produits médicaux interdits aux Etats-Unis, où il n'avait pas le droit d'exercer, et la plupart des charges pesant contre lui avaient été abandonnées en échange de cet aveu.

Le parquet canadien n'a pas motivé sa décision de ne pas mettre en examen le médecin, qui faisait face à des accusations de vente d'un médicament non autorisé, d'exportation de médicament non autorisé, complot et contrebande.

Le golfeur Tiger Woods, la nageuse quarantenaire Dara Torres ou la vedette du base-ball Alex Rodriguez font partie des sportifs qui l'ont consulté.

Interrogé par des enquêteurs américains en juillet 2010, Woods avait expliqué que Galea ne lui avait pas prescrit de produits dopants mais l'avait traité avec du plasma enrichi en plaquettes, composants sanguins riches en facteurs de croissance, dans le but de hâter la guérison d'un genou.

L'affaire Galea avait débuté quand une assistante du médecin canadien avait été arrêtée en septembre 2009 à la frontière entre le Canada et les Etats-Unis.

Elle avait menti aux douaniers sur la destination du matériel médical et des produits qu'elle transportait, parmi lesquels de l'hormone de croissance et de l'Actovegin, un produit à base de sang de veau déprotéiné qui est interdit par l'Agence mondiale antidopage (AMA) s'il est pris de façon intraveineuse.

js-bpe/sk