NOUVELLES
13/04/2012 03:37 EDT | Actualisé 13/06/2012 05:12 EDT

Banque mondiale: José Antonio Ocampo retire sa candidature à la présidence

L'économiste colombien José Antonio Ocampo a renoncé vendredi à briguer la présidence de la Banque mondiale et a donné son soutien à la candidature de la ministre des Finances du Nigeria, Ngozi Okonjo-Iweala, a indiqué à l'AFP la représentation brésilienne à la Banque.

M. Ocampo "a envoyé sa déclaration au secrétaire" de l'institution de Washington annonçant son retrait, a déclaré à l'AFP Rogério Studart, l'administrateur représentant le Brésil, mais aussi la Colombie, d'autres pays latino-américains et les Philippines.

M. Studart a renvoyé à un communiqué de M. Ocampo publié dans la presse colombienne.

A l'approche de "la phase finale du processus" de désignation du prochain président de la Banque, attendue la semaine prochaine, l'ancien ministre de l'Economie colombien a regretté que "la compétition" soit devenue "politique" au lieu d'être fondée "sur les mérites des candidats".

"Dans la mesure où nous approchons de la phase finale du processus, il est clair que celui-ci se transforme non pas en une compétition fondée sur les mérites des candidats mais en un exercice à caractère politique", a regretté dans son texte M. Ocampo.

"Dans cet exercice, j'apparais en net désavantage en raison du manque d'appui du gouvernement de mon pays et de la façon dont celui-ci a empêché les soutiens politiques à ma candidature", a-t-il ajouté.

"Dans cet esprit, pour les motifs exposés précédemment et pour faciliter l'unité désirée des économies émergentes et en développement en faveur d'un candidat, aujourd'hui je me retire de la course pour soutenir la ministre (des Finances du Nigeria) Ngozi Okonjo-Iweala, à qui je souhaite bonne chance pour cette phase finale du processus".

M. Studart a par ailleurs confirmé que la Banque ferait son choix lundi entre les deux candidats restant en lice: Ngozi Okonjo-Iweala, 57 ans, et le médecin et anthropologue américain Jim Yong Kim, 52 ans.

Ce dernier est favori pour succéder à l'Américain Robert Zoellick, qui doit quitter la Banque à la fin de son mandat le 30 juin.

pro-hdz-hh/sl/sam