NOUVELLES
12/04/2012 03:47 EDT | Actualisé 12/06/2012 05:12 EDT

Un homme condamné à 17,5 ans de prison pour avoir voulu tuer des Américains

Un Américain de 29 ans a été condamné à 17,5 ans de prison, jeudi à Boston, pour avoir voulu mener une guerre sainte contre les intérêts américains en lien avec des islamistes au Yémen et propager les idées d'Al-Qaïda, a-t-on appris de source judiciaire.

Tarek Mehanna avait été condamné en décembre 2011 notamment pour complot de soutien matériel à Al-Qaïda, complot pour commettre un meurtre dans un pays étranger, et fausses déclarations au FBI.

Selon les témoignages entendus pendant les deux mois de procès, Mehanna et ses complices voulaient rejoindre des groupes jihadistes pour se battre contre les intérêts américains. Il s'était rendu au Yémen en 2004 et avait tenté de radicaliser et d'inspirer d'autres personnes aux Etats-Unis, en postant des messages de recrutement d'Al-Qaïda et en distribuant des vidéos jihadistes, selon l'accusation.

Son avocat avait plaidé qu'il n'avait jamais cherché à faire partie d'une organisation armée et que ses activités d'internaute étaient protégées par le droit constitutionnel de la liberté d'expression.

Sa peine de prison de 210 mois sera suivie de 7 ans de liberté surveillée, selon un communiqué du ministère de la Justice.

"Je me tiens devant vous dans cette salle de tribunal et je suis très fier d'être musulman", a déclaré Tarek Mehanna au juge qui venait de prononcer la sentence. Il a évoqué les Indiens d'Amérique face aux forces britanniques dans les années 1700, Anne Frank face aux Nazis ou encore Nelson Mandela, laissant entendre qu'il faisait partie des grands personnages historiques face à l'oppression.

Son père Ahmed Mehanna a déclaré être arrivé d'Egypte en 1980. "J'avais alors pleine confiance dans le système judiciaire. Maintenant ma confiance est entamée après avoir assisté au procès de la vie de mon fils", a-t-il déclaré.

str-chv/sam