NOUVELLES
12/04/2012 01:04 EDT | Actualisé 12/06/2012 05:12 EDT

Soudan: 13 soldats tués au Nil Bleu, affirment les rebelles

Treize soldats et un rebelle ont été tués dans des affrontements au Nil Bleu, état soudanais limitrophe du Soudan du Sud, théâtre de violents combats depuis septembre, ont indiqué jeudi les insurgés, des informations démenties par l'armée soudanaise.

Dans un communiqué, les rebelles ont précisé que leur embuscade et les six heures de combat qui s'en sont suivies mardi, à 20 kilomètres au sud d'Ed Damazin, chef-lieu du Nil Bleu, a également blessé 17 soldats et trois rebelles du SPLM-Nord.

Sawarmi Khaled Saad, porte-parole de l'armée soudanaise, a de son côté déclaré que des rebelles avaient effectivement affronté des soldats dans la région du Nil Bleu mais que les insurgés avaient été vaincus.

Ces informations ne sont pas vérifiables, l'accès à la région étant très restreint.

Les combats font rage depuis des mois entre forces gouvernementales et rebelles au Nil Bleu et au Kordofan-Sud, deux Etats du Soudan situés sur la nouvelle frontière avec le Soudan du Sud, et dont une partie de la population a combattu au côté des Sudistes pendant la guerre civile.

Un accord de paix ayant mis fin à la guerre civile entre Sudistes et Nordistes au Soudan a abouti en juillet 2011 à la sécession du Soudan du Sud.

Mais les deux Soudans n'ont jamais semblés aussi proches d'une nouvelle guerre.

Leur président se sont accusés mutuellement jeudi d'avoir choisi la guerre. Juba dénonçant en particulier des bombardements de l'aviation de Khartoum pour la première fois sur une localité d'importance au Soudan du Sud.

it/lap/cnp