NOUVELLES
12/04/2012 09:04 EDT | Actualisé 12/06/2012 05:12 EDT

Nigeria: le bilan d'une attaque imputée à des islamistes grimpe à 10 morts

Le bilan d'une récente attaque dans le nord-est du Nigeria, imputée au groupe islamiste Boko Haram, s'est alourdi à 10 morts, dont cinq assaillants, a indiqué la police jeudi.

Mercredi, un porte-parole militaire avait indiqué à l'AFP que des membres présumés de ce mouvement avaient mené un assaut contre la ville de Banki, près de la frontière avec le Cameroun.

Ils avaient, dans la nuit de mardi à mercredi, mis le feu aux bureaux de l'immigration et des douanes et tué cinq personnes, dont un officier de l'immigration et un autre des douanes, selon le lieutenant-colonel Sagir Musa. Il n'avait pas précisé l'identité des trois autres victimes.

Jeudi, le responsable de la police de l'Etat de Borno, où se trouve Banki et dont la capitale Maiduguri semble servir de base à Boko Haram, a affirmé que cinq islamistes présumés avaient aussi été tués.

"Les assaillants ont tenté de mettre le feu au commissariat de police lors de l'attaque mais la police les a repoussés et a tué cinq assaillants dans la fusillade", a déclaré Bala Hassan.

Le populaire marché de Banki attire des commerçants du Tchad et du Cameroun voisins.

Boko Haram mène depuis des mois des attaques meurtrières, le plus souvent dans le nord. Son insurrection depuis mi-2009 a fait plus de 1.000 morts.

Des observateurs soupçonnent aussi que des groupe se livrent à des activités criminelles et braquent par exemple des banques, en se faisant passer pour Boko Haram.

Le Nigeria est le pays le plus peuplé d'Afrique avec 160 millions d'habitants, dont autant de musulmans, majoritaires dans le nord, que de chrétiens, plus nombreux dans le sud.

abu-joa/mjs/smo/ej