NOUVELLES
12/04/2012 01:12 EDT | Actualisé 12/06/2012 05:12 EDT

Le pétrole finit en hausse à New York: retour des inquiétudes pour l'Iran

Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York à la faveur d'un regain d'inquiétude au sujet du dossier iranien avant une réunion entre les grandes puissances et Téhéran samedi à Istanbul.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai a avancé de 94 cents par rapport à la clôture de mercredi, à 103,64 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Comme on se rapproche du week-end, le marché spécule (sur le sommet d'Istanbul) à propos du dossier nucléaire iranien", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, tout en notant que "les attentes sont peu élevées".

Les représentants du forum des 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) doivent rencontrer samedi à Istanbul les émissaires de la République islamique.

Ce dossier a particulièrement soutenu les cours de ces derniers mois, certains analystes évaluant la prime liée au dossier nucléaire entre 10 et 15 dollars.

Les cours de l'or noir ont également été portés par les déclarations faites mercredi soir par la vice-présidente de la Fed, Janet Yellen. Celle-ci n'a pas exclu que la banque centrale doive augmenter encore son concours financier à l'économie, si la conjoncture se détériorait.

La Réserve Fédérale maintient depuis trois ans une politique ultra-accommodante et favorable aux actifs jugés plus risqués, comme le marché des actions.

"Une nouvelle intervention de la Fed sur le marché monétaire (qui reviendrait à une injection de liquidités) entraînerait à la hausse les cours du pétrole", a souligné Andy Lipow.

En outre, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a rasséréné quelque peu les opérateurs en maintenant jeudi inchangée, pour le deuxième mois consécutif, sa prévision de consommation mondiale de brut, tout en mettant en garde sur "les incertitudes géopolitiques demeurant" autour de l'Iran.

sab/sl/gde