NOUVELLES
12/04/2012 01:15 EDT | Actualisé 12/06/2012 05:12 EDT

La libéralisation du commerce, priorité du Canada au sommet des Amériques

La libéralisation des échanges commerciaux avec les pays d'Amérique latine sera la priorité du Canada lors du prochain sommet des Amériques, a indiqué jeudi le Premier ministre Stephen Harper.

"Compte tenu de la fragilité de l'économie mondiale, il est impératif de progresser concrètement sur la voie de la libéralisation du commerce et de l'investissement, dans les Amériques et ailleurs", a déclaré dans un communiqué M. Harper qui se rendra ce week-end à ce sommet auquel doit aussi assister le président américain Barack Obama.

Le Canada souhaite renforcer "les échanges commerciaux et la sécurité dans l'hémisphère", a ajouté le Premier ministre sans donner plus de détails sur les mesures souhaitées.

L'Amérique latine, où sont actives de nombreuses sociétés minières canadiennes, est l'une des régions ciblées par le gouvernement Harper pour développer ses échanges commerciaux. Le Canada a notamment signé des traités de libre-échange avec la Colombie, le Chili, le Honduras et le Pérou.

Cette réunion des chefs d'Etat et de gouvernement des 34 pays membres de l'Organisation des Etats Américains (OEA) se déroule dans la cité coloniale de Carthagène, station touristique très chic des Caraïbes, transformée pour l'occasion en bunker sous la surveillance de 8.000 policiers.

Des ravages du trafic de cocaïne à la question de Cuba, plusieurs autres sujets clés devraient être abordés lors de ce sixième sommet des Amériques.

Certains dirigeants d'Amérique centrale, endeuillée par 20.000 assassinats liés aux cartels de cocaïne l'an dernier, comptent défendre leur proposition controversée d'une légalisation de la drogue --une hypothèse exclue par Washington.

L'hôte du sommet, le président colombien Juan Manuel Santos, à la tête du premier pays producteur mondial de cocaïne (plus de 350 tonnes par an), a salué une "discussion bienvenue", proposant d'évoquer tous les scénarios possibles.

Après la Colombie, la délégation canadienne menée par le Premier ministre Stephen Harper se rendra au Chili pour discuter de commerce, de droits de l'homme, d'éducation et de sécurité à l'occasion du 15e anniversaire de l'accord de libre-échange Canada-Chili.

amc-gl/via/sam