NOUVELLES
12/04/2012 08:58 EDT | Actualisé 12/06/2012 05:12 EDT

Irak: le Parti des ânes dévoile sa statue au Kurdistan

Le "Parti des ânes" a dévoilé sa statue au centre de Souleimaniyeh, seconde ville du Kurdistan irakien: le buste d'un équidé aux longues oreilles, vêtu d'une chemise, d'une cravate et d'une veste.

L'ouvrage en bronze, qui mesure 1,8 m de haut et 1,1 m de large, a nécessité sept mois de travail et a coûté 4.000 dollars. Il est situé rue Nali, nom d'un célèbre poète kurde qui a écrit un épigramme en l'honneur de cet animal.

La statue, réalisée par l'artiste kurde Zerak Mira, a été inaugurée mercredi lors d'une cérémonie à laquelle ont participé de nombreux intellectuels et artistes kurdes, a constaté un journaliste AFP.

A cette occasion, le secrétaire général du Parti des ânes, Omar Kalol, a exprimé l'espoir qu'elle encouragera les habitants du Kurdistan à mieux traiter les animaux et particulièrement les ânes.

"L'âne a joué un rôle très important dans le mouvement de libération nationale kurde. (...) Il a été l'ami des combattants dans les montagnes quand ils luttaient pour les droits de leur peuple", a-t-il dit, faisant allusion aux années de guérilla dans le nord de l'Irak et de l'Iran contre le pouvoir central.

Le Parti des ânes a été fondé et autorisé en 2005.

Sa structure administrative est basée sur la vie de cet équidé, et le quartier général et ses succursales portent des noms liés à cet animal comme ânesse, ânon ou grison.

Ce parti, absolument unique dans le monde arabe où l'âne est souvent maltraité, a demandé au gouvernement régional du Kurdistan une aide financière pour ouvrir une radio qui s'appelera "Zarin", le nom kurde pour braiment.

str-mah/sk/lap