NOUVELLES
12/04/2012 05:50 EDT | Actualisé 12/06/2012 05:12 EDT

Fusée nord-coréenne: réunion d'urgence vendredi du Conseil de sécurité (diplomate)

Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira en urgence vendredi pour discuter de la Corée du Nord après le lancement par Pyongyang d'une fusée à longue portée, a indiqué à l'AFP un diplomate onusien.

Ce diplomate a souligné jeudi soir que les 15 membres du Conseil se rencontreraient "pour décider des prochaines étapes" à envisager après ce lancement, que les Etats-Unis et plusieurs autres pays considèrent comme un essai déguisé de missile balistique.

L'ambassadeur russe à l'ONU, Vitali Tchourkine, avait auparavant expliqué que tous les membres du Conseil étaient d'accord pour dire que le lancement de la fusée nord-coréenne constituerait une "violation" d'une résolution du Conseil de sécurité adoptée en 2009, après le dernier essai nucléaire mené par Pyongyang.

La résolution 1874 interdit à Pyongyang de procéder à des essais nucléaires ou balistiques.

Peu après l'annonce du lancement, le ministre des Affaires étrangères allemand, Guido Westerwelle, en déplacement à New York, a "fermement condamné" le geste de Pyongyang, "contraire au droit international", et a appelé l'ONU à réagir.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton avait prévenu jeudi la Corée du Nord qu'en cas de lancement, "nous retournerons tous devant le Conseil de sécurité pour prendre des mesures".

Le régime affirme que le satellite est à usage civil, mais pour Mme Clinton, "il n'y a pas de doute" sur le fait que ce lancement utiliserait une technologie de "missile balistique".

tw-sst/gde/bar