NOUVELLES
12/04/2012 12:08 EDT | Actualisé 12/06/2012 05:12 EDT

Egypte/élection: Parlement interdit la candidature de piliers de l'ex-régime

Le Parlement égyptien a approuvé jeudi un amendement à une loi qui interdirait aux piliers du régime de l'ancien président Hosni Moubarak d'être candidats à des élections pour des postes à hautes responsabilités.

La loi, qui doit encore être approuvée par le Conseil suprême des forces armées, au pouvoir depuis la chute de M. Moubarak, pourrait empêcher plusieurs anciens membres de son gouvernement, dont l'ex-chef des services de renseignements Omar Souleimane et l'ex-ministre des Affaires étrangères Amr Moussa, de se présenter à l'élection présidentielle prévue les 23 et 24 mai.

L'amendement prévoit d'"interdire à tout président, vice-président, Premier ministre ou membre dirigeant du Parti national démocrate (PND), maintenant dissous, d'exercer des droits politiques pendant dix ans", ont décidé les députés lors de la session parlementaire, diffusée à la télévision.

Le texte s'applique aussi aux responsables de l'ère Moubarak qui ont servi durant les dix qui ont précédé sa chute en février 2011.

L'enregistrement des candidatures pour la présidentielle s'est achevé dimanche.

jaz/lap/cnp