NOUVELLES
12/04/2012 06:06 EDT | Actualisé 12/06/2012 05:12 EDT

Béchir accuse le Soudan du Sud d'avoir "choisi la voie de la guerre"

Le président du Soudan, Omar el-Béchir, a accusé jeudi le Soudan du Sud d'avoir choisi "la voie de la guerre" alors que des combats font rage à la frontière entre les deux pays.

"Nos frères au Soudan du Sud ont choisi la voie de la guerre, appliquant des plans étrangers dictés par des parties qui les soutenaient pendant la guerre civile", a-t-il dit à la presse, en référence à la guerre civile Nord/Sud (1983-2005, 2 millions de morts), qui a abouti à terme à la partition du pays en juillet 2011.

"La guerre n'est pas dans l'intérêt du Soudan du Sud ni du Soudan mais malheureusement, nos frères dans le Sud ne pensent pas à l'intérêt du Soudan ou du Soudan du Sud", a ajouté le président soudanais à Khartoum.

Les deux pays n'ont jamais semblé aussi proches d'une nouvelle guerre, alors que d'intenses combats se poursuivent depuis mardi à leur frontière commune sur fond de déclarations bellicistes dans les deux capitales.

Depuis la partition, plusieurs questions restées en suspens alimentent en effet les tensions entre les deux voisins, en particulier le tracé de la frontière, le partage des ressources pétrolières et les questions sur la nationalité.

str/feb/fc