NOUVELLES
07/04/2012 10:38 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

Une adolescente entichée de son professeur met fin à la controversée relation

MODESTO, États-Unis - Une adolescente d'une ville du nord de la Californie qui a fait les manchettes à l'échelle nationale lorsque son professeur du secondaire et elle-même ont emménagé ensemble dit avoir mis fin à la relation, à la suite d'allégations voulant qu'il ait agressé sexuellement une autre élève.

Jordan Powers, âgée de 18 ans, a déclaré à ABC News que lorsque son ancien copain, Christopher Hooker l'a appelé en provenance d'une prison, elle lui a répondu que c'était fini.

Son ex-ami de coeur, âgé pour sa part de 41 ans, a été arrêté vendredi et il est soupçonné d'avoir agressé sexuellement une autre étudiante il y a plus d'une décennie.

Après avoir été accusé de relation sexuelle orale avec une mineure, Hooker a fait une brève apparition en cour lors de laquelle un juge a déposé un plaidoyer de non culpabilité en son nom.

Mme Powers et M. Hooker ont déménagé ensemble en février, la jeune femme abandonnant ses cours à l'école secondaire James Enochs à Modesto, en Californie, et le professeur démissionnant de son poste d'enseignant, en plus de laisser sa femme et ses trois enfants.

Les deux ont fait la tournée de diverses émissions nationales et, pendant les entrevues, ont maintenu qu'ils n'avaient pas eu de relations sexuelles avant que Mme Powers ne soit majeure. La police enquête cependant toujours afin de déterminer si des contacts inappropriés ont eu lieu avant cette majorité.

Lors d'une entrevue donnée à la chaîne ABC, samedi, la jeune femme a dit avoir «tout perdu pour cet homme».

«J'ai perdu ma dernière année. J'ai laissé tomber tous mes amis à l'école parce qu'ils n'étaient pas d'accord avec moi», a-t-elle dit.

Pendant ce temps, la mère de cette dernière, Tammie Powers, dit qu'après que M. Hooker ait été arrêté, elle a aidé sa fille à sortir du petit logement que le couple partageait.

Mère et fille ont quitté la région, a rapporté The Modesto Bee.

«Elle est saine et sauve, et j'en suis heureuse, et je suis contente qu'il soit en prison», a révélé Tammie Powers au journal.

M. Hooker a été relâché après avoir payé une caution de 50 000 $, a précisé le quotidien.