NOUVELLES
07/04/2012 11:26 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

Une 158e édition cauchemardesque de la mythique Oxford-Cambridge

La mythique course à l'aviron qui oppose chaque année les universités d'Oxford et de Cambridge sur la Tamise à Londres a connu samedi une de ses pires éditions en 158 ans d'histoire.

L'épreuve a d'abord été interrompue par un protestaire, qui a entrepris de traverser le fleuve à la nage, juste au moment du passage des bateaux, environ huit minutes après le départ.

L'homme s'était immergé longtemps à l'avance depuis la rive droite, vêtu d'une combinaison de plongée, après être sorti d'un bosquet, selon des témoins.

Après avoir failli être heurté par les rames du bateaux d'Oxford, il a été évacué sur une barque de secours, tout sourire, puis interpellé par la police, qui n'a donné aucun détail.

Selon les médias britanniques, il s'agirait d'un activiste nommé Trenton Oldfield, qui avait annoncé ses intentions en publiant sur internet un message dans lequel il dénonçait "l'élitisme (qui) mène à la tyrannie".

"Il savait ce qu'il faisait. Il s'est laissé porter par le courant, il a attendu près d'un ponton que les bateaux arrivent, puis il a nagé délibérément dans leur direction", a raconté un spectateur, Mike Emerson, qui a assisté à la scène.

La course, qui a pu reprendre au bout d'environ une demi-heure, avait été interrompue pour la dernière fois en 2001, à la suite d'un choc entre les deux bateaux concurrents.

C'est précisément un incident de ce type qui s'est reproduit quelques instants après le deuxième départ. Les deux embarcations se sont heurtées et une rame d'Oxford a été brisée. L'équipe, légèrement en tête au moment de l'irruption du perturbateur, n'a pu s'opposer à la victoire de Cambridge, qui mène désormais 81 à 76 dans les confrontations entre les deux prestigieux établissements.

Une fois la ligne d'arrivée franchie, un rameur d'Oxford, Alex Woods, 27 ans, a été pris de malaise dans son bateau. Il était conscient après avoir été traité par les équipes médicales, selon Matthew Pinsent, champion olympique d'aviron et arbitre de la course.

"Il est difficile d'imaginer une régate à propos de laquelle on ait autant de choses à dire", a admis l'ancien champion.

La traditionnelle cérémonie de remise du trophée a été annulée.

L'irruption du nageur ne devrait pas manquer de soulever des questions de sécurité alors que Londres s'apprête à organiser le jubilé de la reine Elizabeth II, début juin, et les jeux Olympiques, du 27 juillet au 12 août.

gj-dk-fbx/jr