NOUVELLES
07/04/2012 09:46 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

Mali: présence à Gao de Mokhtar Belmokhtar, un des chefs d'Aqmi

Mokhtar Belmokhtar, l'un des chefs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), est arrivé dans la nuit de vendredi à samedi à Gao, ville du nord-est du Mali occupée par différents groupes armés, a appris l'AFP de sources concordantes.

"Belmokhtar et d'autres islamistes sont arrivés dans la nuit de vendredi à samedi à Gao. Ils ont rencontré ici des religieux", a affirmé un témoin, fils de l'imam d'une mosquée de Gao.

"Ils n'ont pas caché leur identité. Ils ont dit qu'ils sont pour la religion, la charia. Ils ont dit aussi qu'ils vont tout faire pour consolider l'entente entre les musulmans du nord du Mali", a ajouté la même source.

"Après avoir rencontré des religieux ici, Belmokhtar est allé au consulat d'Algérie avec son convoi", a affirmé de son côté une source sécuritaire malienne qui affirme détenir l'information d'un "relais fiable" à Gao.

Le consul d'Algérie à Gao et six membres de sa mission ont été enlevés jeudi par une "groupe non identifié" dans cette ville prise quelques jours auparavant par la rébellion touareg et des groupes islamistes.

Trois des principaux chefs d'Aqmi avaient été signalés mardi et mercredi à Tombouctou aux côtés d'Iyad Ag Ghaly, chef touareg du groupe islamiste Ansar Dine (Défenseurs de l'islam), dont Mokhtar Belmokhtar, figure historique d'Aqmi surnommé "Le Borgne" ou encore "Mister Marlboro" pour son implication dans le trafic de cigarettes.

Profitant du putsch à Bamako contre le président Amani Toumani Touré du 22 mars, les rebelles touareg et des groupes islamistes et criminels armés ont pris il y a une semaine le contrôle des trois métropoles du nord du Mali, Kidal, Gao et Tombouctou, coupant de fait le pays en deux.

sd/stb/jlb