NOUVELLES
07/04/2012 06:41 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

Mali: le Canada se félicite de l'accord à Bamako

Le Canada s'est félicité samedi de l'accord conclu vendredi au Mali et a "rejeté catégoriquement la déclaration d'indépendance" des rebelles dans le nord du pays, demandant que cette région "ne devienne pas un refuge pour le terrorisme international".

Le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird a estimé qu'"en acceptant de remettre le pouvoir à un gouvernement de transition, les responsables du coup d'Etat feraient finalement passer l'intérêt national du Mali en premier".

"Le Canada accueille favorablement cette décision et verra comment elle sera mise en oeuvre", a-t-il indiqué dans un communiqué.

"Le Mali et ses partenaires tant régionaux qu'internationaux peuvent concentrer leur attention sur les problèmes immédiats et pressants dans le nord du pays, où les rebelles ont déclaré unilatéralement l'indépendance", poursuit-il, avant de souligner que le Canada "rejette catégoriquement" cette déclaration.

"Le Canada est prêt à aider un Mali démocratique à bâtir un avenir meilleur pour tous les Maliens qui s'efforcent de maintenir l'intégrité territoriale de leur pays. Le nord du Mali ne doit pas devenir un refuge pour le terrorisme international", a conclu le chef de la diplomatie canadienne.

Deux semaines après avoir pris le pouvoir à Bamako par un coup d'Etat, les militaires maliens, sous pression des pays voisins, ont annoncé vendredi soir qu'ils allaient le rendre aux civils, qui devront tenter de pacifier le nord tombé aux mains de rebelles touareg et islamistes.

via/eg