NOUVELLES
07/04/2012 11:05 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

L'Iran réaffirme à l'ex-Premier ministre japonais son droit au nucléaire

Téhéran a fait savoir samedi à l'ancien Premier ministre japonais Yukio Hatoyama, en visite en Iran, que le pays poursuivrait son programme nucléaire controversé en dépit des "restrictions".

Le programme nucléaire de l'Iran est "pacifique" a répété le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi, selon des déclarations à l'ex-Premier ministre japonais citées par les médias iraniens.

"S'appuyant sur la charte de l'Agence (internationale de l'énergie atomique) et sur les règles du TNP (traité de non-prolifération nucléaire), l'Iran cherche à faire respecter ses droits et à maîtriser l'usage pacifique de l'énergie nucléaire, un droit qu'il n'abandonnera pas", a-t-il également dit.

Il a exprimé l'espoir, selon ces propos cités, que "les prochaines négociations avec le groupe des 5+1 seront une occasion pour l'Occident de s'orienter vers des mesures de construction de la confiance".

Il faisait référence à la reprise des négociations entre Téhéran et six grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France et Allemagne) sur le programme nucléaire iranien, prévue la semaine prochaine malgré le différend sur sa tenue à Istanbul ou à Bagdad.

Selon les médias iraniens, M. Hatoyama a qualifié ces négociations d'"importantes" et dit qu'il "espérait que grâce aux pourparlers et aux négociations, la crise du nucléaire iranien sera résolue".

"Le Japon estime qu'aucune nation au monde ne devrait posséder d'arme de destruction massive, y compris nucléaires, et que l'usage pacifique de l'énergie nucléaire est un droit pour tous les pays", selon ces propos.

Au cours de ses deux jours de visite, M. Hatoyama doit notamment rencontrer le président Mahmoud Ahmadinejad et le négociateur nucléaire Saïd Jalili, a rapporté l'agence officielle Irna, citant le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araqchi.

La visite de M. Hatoyama a suscité des critiques au Japon, selon des médias japonais.

fpn/al/cnp/sbh