NOUVELLES
07/04/2012 02:18 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

France/musulmans: Tariq Ramadan demande d'"unir la France" et non de la "diviser"

L'intellectuel musulman suisse Tariq Ramadan a demandé samedi "d'unir la France" et non de "la diviser", lors de la 29e Rencontre annuelle de l'UOIF, proche des Frères musulmans, près de Paris, alors que la France avait regretté sa venue, a constaté l'AFP.

De source policière, aucun incident n'a émaillé le rassemblement de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) au Bourget, qui a réuni samedi quelque 41.000 personnes, d'après un comptage policier.

"Au lieu de parler de viande halal, de burqa, d'identité nationale et de diviser la France, il faut l'unir", a lancé M. Ramadan devant une salle comble.

"Il faut bien sûr condamner les meurtres de Montauban et de Toulouse, sans hésitation", a-t-il déclaré, faisant référence aux sept assassinats --militaires d'origine maghrébine, enfants et professeur juifs-- récemment commis par le tueur Mohamed Merah dans le sud-ouest de la France.

"Mais (...) ce que nous attendons d'un gouvernement, ce n'est pas de faire de la surenchère", a-t-il ajouté.

Dans son allocution sur le thème "foi, résistance, réforme et espérance", Tariq Ramadan a tenu "à remercier les frères et les soeurs de l'UOIF d'avoir organisé cette rencontre, malgré les difficultés, les pressions, les accusations, d'avoir tenu bon".

Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait assuré vendredi que les pouvoirs publics seraient "très attentifs" à ce rassemblement et veilleraient à ce qu'aucune femme intégralement voilée ne se trouve dans l'espace public.

Il avait répété qu'il regrettait la venue de Tariq Ramadan.

M. Ramadan est le petit-fils de Hassan al Banna qui a fondé en 1928 les Frères musulmans en Egypte. Cette confrérie a perpétré dans les années 1940 des attentats sanglants.

Mardi, le président Nicolas Sarkozy avait mis en garde l'UOIF contre les "porteurs d'appels à la violence, à la haine et à l'antisémitisme" qui pourraient s'exprimer lors de la Rencontre.

Six orateurs ont ainsi été interdits, dont l'imam qatari d'origine égyptienne Youssef Qaradaoui, proche de l'émir du Qatar.

L'UOIF est l'une des principales organisations islamiques de France, le pays d'Europe qui accueille la plus forte communauté musulmane (plus de 4 millions de membres).

asm/ab/sd