NOUVELLES
07/04/2012 03:01 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

France - Montpellier se détache, Lille trébuche, Lyon s'approche

Montpellier, vainqueur de Sochaux 2-1, s'est détaché samedi en tête du championnat de France avec trois points d'avance sur le PSG, sous pression contre Marseille dimanche, alors que Lille, battu à Brest (3-1), a laissé Lyon (2-1 contre Auxerre) revenir à trois points du podium.

Cette 31e journée s'achèvera en fanfare (ou pas) avec un clasico fleurant la crise, entre un PSG à l'arrêt et désormais distancé en tête, et un OM en pleine déconfiture (9 défaites lors des dix derniers matches, toutes compétitions confondues).

La victoire est d'autant plus impérative pour Paris que les Montpelliérains l'ont emporté. Allaient-ils saisir leur chance ? Ils l'ont fait grâce des buts de Belhanda (dès la 4e minute) et Camara. Giroud n'a pas marqué mais a beaucoup pesé. L'équipe de René Girard est ainsi en position de force, puisqu'elle dispose d'une réserve éventuelle avec un match en retard, mercredi à Marseille.

"Dans huit journées, je ne sais pas si on sera devant ou derrière, mais on fait tout pour y arriver, a noté Girard. Ce qui nous arrive est fabuleux. On s'accroche, on avance. On n'était pas programmés pour être champion, on va les emmerder jusqu'au bout".

Si la sérénité règne à Montpellier. Ce sentiment qui a manqué à Lille, du moins dans son entame de match: les Dogues ont été surpris par deux buts express, une frappe lobée de Daf (5e) et un penalty de Grougi (10e). Malgré le réduction du score de Payet, un troisième but signé Alphonse (52e) et l'exclusion de De Melo (69e) ne faisaient qu'alourdir la désillusion lilloise.

A sept points du leader, garder son titre pour le Losc relève-t-il désormais de la gageure ?

C'est aussi la 3e place des Lillois qui se fragilise un peu, puisque Lyon est revenu à trois points. L'OL s'est imposé sur deux penalties de son capitaine Lisandro, qui rejoint son coéquipier Gomis à 12 buts. Un succès bienvenu entre Rhône et Saône avant une semaine décisive dans les coupes (demi-finale de Coupe de France mardi et finale de Coupe de la Ligue samedi).

Du côté des prétendants à l'Europe, c'est Rennes qui s'est illustré, avec une victoire 3-1 à Evian. Hadji, Pitroipa et Erding ont surmonté l'ouverture du score de Leroy. Trois points bienvenus pour les Bretons, qui n'avaient remporté qu'un seul de leurs sept derniers matches.

Rennes vient chiper la 6e place de Saint-Etienne, tenu en échec à Ajaccio (1-1). Un léger mieux pour les Verts, qui venaient d'aligner trois revers d'affilée, et un nouveau point de glané pour Ajaccio.

Victoire pour Rennes, nul pour Saint-Etienne et défaite pour Toulouse, qui demeure néanmoins le mieux placé (5e). A Valenciennes (2-0), les Violets, réduits à dix par l'exclusion de Tabanou (43e), ont cédé sur des buts de Danic (63e) puis Samassa sur penalty (89) et ont manqué l'occasion de s'approcher du podium.

Mais la meilleure équipe du moment reste... Nancy ! L'ASNL a réussi une cinquième victoire sur ses six derniers matches, pour venir flirter avec la 10e place. L'homme en forme s'appelle Bakaye Traoré, auteur d'un doublé à Dijon (2-0) et de quatre buts en trois journées.

Dimanche, Nice-Lorient et Caen-Bordeaux offriront un apéritif en attendant PSG-OM.

ybl/grd