NOUVELLES
07/04/2012 10:45 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

Egypte/présidentielle: la pression s'accentue sur le candidat salafiste

La commission électorale égyptienne a annoncé samedi avoir été informée par le ministère des Affaires étrangères que la mère du candidat salafiste à la présidentielle, Hazem Abou Ismaïl, avait bien un passeport américain, ce qui va probablement l'exclure de la course.

La loi électorale stipule en effet que tout candidat à la magistrature suprême doit être uniquement égyptien, de même que ses parents et son épouse.

Selon le ministère égyptien des Affaires étrangères, "Nawal Abdel Aziz Nour a obtenu la nationalité américaine le 25 octobre 2006", a indiqué la commission dans un communiqué.

Le ministère a joint à sa lettre la copie de la demande de naturalisation de la mère du candidat, aujourd'hui décédée.

La commission avait déjà indiqué jeudi avoir été informée par le service de l'immigration que la mère de Hazem Abou Ismaïl avait utilisé un passeport américain dans ses déplacements de et vers l'Egypte avant son décès.

La nouvelle avait provoqué la colère des partisans du salafiste, qui ont dénoncé une "manipulation" et sont descendus vendredi par milliers dans la rue pour exiger que leur candidat reste dans la course.

Le dépôt des candidatures à l'élection présidentielle, dont le premier tour est prévu les 23 et 24 mai, s'achève dimanche.

La commission doit examiner les candidatures les 12 et 13 avril. Les candidats rejetés auront 48 heures pour contester la décision et la liste définitive doit être publiée le 26 avril.

M. Abou Ismaïl avait déposé sa candidature en fanfare le 30 mars, avec les 30.000 parrainages d'électeurs nécessaires et flanqué de dizaines de véhicules.

Les salafistes, nouveaux venus sur la scène politique égyptienne, ont fait une percée surprise aux législatives en remportant un quart des sièges. Ces fondamentalistes s'attachent à la lettre des textes religieux et veulent l'application de la charia (loi islamique) au quotidien.

iba/sbh