NOUVELLES
07/04/2012 06:06 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

Décès du président du Malawi: l'UE appelle à une "transition pacifique"

Le président de l'UE Herman Van Rompuy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ont lancé samedi un appel au calme "à toutes les parties" au Malawi et plaidé pour une "transition pacifique" après l'annonce du décès du président Bingu wa Mutharika.

Dans un communiqué commun "au nom de l'UE", les dirigeants des deux institutions européennes ont présenté leurs condoléances à la famille du chef de l'Etat disparu et ont exhorté toutes les parties du pays à une "transition pacifique, comme le prévoit la constitution du pays, sous domination britannique pendant la première moitié du XXe siècle.

Les autorités malawites ont officiellement annoncé samedi matin le décès du président Bingu wa Mutharika, plus de 24 heures après sa mort d'une crise cardiaque. Elles ont assuré qu'elles respecteraient la constitution, qui prévoit que le pouvoir doit revenir à la vice-présidente Joyce Banda.

Victime d'un infarctus, Bingu wa Mutharika, 78 ans, s'était effondré jeudi matin au palais présidentiel et avait été transporté inconscient à l'hôpital central de la capitale Lilongwe.

csg/cpy