NOUVELLES
07/04/2012 11:59 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

CORRIGÉ: L'Iran salue les accusations de Günter Grass contre Israël

L'Iran a salué samedi le prix Nobel de littérature allemand Günter Grass pour avoir dénoncé dans un poème le droit que s'est arrogé Israël d'attaquer militairement le programme nucléaire iranien controversé.

Dans une lettre adressée à "l'écrivain distingué Günter Grass", le vice-ministre de la Culture Javad Shamaqdari a rendu hommage à l'écrivain allemand pour avoir "dit la vérité", et espéré que cela "réveillera la conscience occidentale endormie", selon les médias iraniens.

Le prix Nobel de littérature a provoqué de vives réactions en Allemagne et en Israël après avoir accusé, dans un poème publié lundi par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, l'Etat hébreu de menacer la paix mondiale en invoquant un "prétendu droit à attaquer le premier" l'Iran.

Les Occidentaux s'inquiètent d'une possible dimension militaire du programme nucléaire iranien, condamné par six résolutions de l'ONU, et Israël a menacé à plusieurs reprises ces derniers mois de frapper les sites nucléaires iraniens pour empêcher Téhéran de se doter de l'arme atomique.

Les dirigeants iraniens appellent régulièrement à la disparition de l'Etat d'Israël, seule puissance nucléaire dans la région, qu'ils qualifient de "tumeur cancéreuse" au Moyen-orient. Mais Téhéran a aussi toujours affirmé qu'il ne souhaitait pas lui même se doter de l'arme atomique, considérée comme un "péché".

"J'ai lu votre poème d'avertissement qui manifeste magnifiquement votre humanité et votre sens des responsabilité", écrit M. Shamaqdari dans sa lettre. "Le fait de dire la vérité ne peut manquer de réveiller la conscience occidentale endormie et silencieuse. Les écrivains, avec leur seule plume, peuvent mieux que les armées empêcher les tragédies", ajoute le responsable iranien.

fpn-lma/sw/cnp/sbh