Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le Canada appuie l'accord survenu au Mali pour un gouvernement de transition

OTTAWA - Le Canada accueille avec satisfaction l’accord politique conclu samedi au Mali.

Le ministre des Affaires étrangères John Baird se réjouit que les responsables du coup d’État du 21 mars dernier à Bamako aient accepté de remettre le pouvoir à un nouveau gouvernement de transition.

Le Canada surveillera maintenant comment cette décision sera mise en œuvre. Selon l’entente, l’Assemblée nationale devra organiser de nouvelles élections. L’accord ne précise pas quel rôle attend la junte militaire.

Par ailleurs, le gouvernement canadien rejette catégoriquement la déclaration d’indépendance des rebelles du nord. Selon le ministre Baird, le nord du Mali ne doit pas devenir un refuge pour le terrorisme international.

Les insurgés touaregs ont profité de l’instabilité provoquée par le putsch pour s’emparer des trois principales villes du nord du pays, Gao, Kidal et Tombouctou.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.