NOUVELLES
07/04/2012 12:20 EDT | Actualisé 07/06/2012 05:12 EDT

Arabie saoudite: ouverture du procès de 50 membres présumés d'Al-Qaïda

Le procès de 50 membres présumés d'Al-Qaïda accusés d'avoir planifié et mené des attaques en Arabie saoudite, y compris contre des intérêts britanniques et américains dans le royaume, s'est ouvert samedi à Ryad, selon l'agence officielle Spa.

La cour criminelle spéciale de Ryad a entamé le procès de "50 suspects, dont 47 Saoudiens, deux Syriens et un Yéménite", précise Spa.

Il sont accusés d'avoir "rejoint une cellule terroriste dans le pays, d'appartenir au réseau terroriste Al-Qaïda, d'avoir planifié (...) la destruction à l'explosif" de complexes résidentiels et d'un bâtiment public, et tué un citoyen américain.

Ils sont également inculpés pour la planification d'attentats visant "les ambassades britanniques et américaines à Ryad" et celle du meurtre de hauts responsables saoudiens.

Les accusés, dont cinq ont comparu samedi, auraient fait venir en contrebande des armes lourdes d'Irak "au bénéfice du réseau terroriste", ajoute Spa.

En juin dernier a débuté le procès de 85 autres accusés poursuivis pour des faits similaires devant une cour de sécurité spéciale en Arabie saoudite.

Une source au sein des services de justice avait indiqué en avril 2011 que 5.080 personnes soupçonnées de terrorisme étaient en cours de jugement ou avaient été jugées devant cette cour spéciale, critiquée par les avocats.

L'Arabie saoudite, théâtre d'une série d'attaques meurtrières menées par Al-Qaïda entre 2003 et 2006, a lancé une campagne d'arrestation pour éradiquer la branche locale du réseau jihadiste.

Al-Qaïda reste active au Yémen voisin, où les branches saoudiennes et yéménites ont fusionné sous le nom d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), organisation considérée par les Etats-Unis comme la plus active des branches du réseau terroriste international.

bur-lyn/hc/cnp/sbh