NOUVELLES
22/03/2012 12:03 EDT | Actualisé 21/05/2012 05:12 EDT

Un groupe de médecins canadiens souhaitent payer plus d'impôts sur leurs revenus

TORONTO - Un groupe de médecins demande aux gouvernements fédéral et provinciaux d'augmenter le taux d'imposition sur le revenu des Canadiens les mieux nantis.

Le groupe a lancé une pétition pour obtenir du soutien pour la campagne, dont le slogan est «Taxez-nous, le Canada le mérite».

Le groupe «Doctors for Fair Taxation» (Médecins pour une taxation équitable) propose d'augmenter les impôts DE ceux dont le revenu annuel dépasse 100 000 $.

Selon la proposition, les contribuables dont le revenu se situe entre 100 000 $ et 170 000 $ paieraient un supplément d'un pour cent. Ceux dont le revenu se situe entre 170 000 $ et 640 000 $ seraient touchés par un taux d'imposition de deux pour cent de plus.

Les revenus dépassant le cap de 640 000 $ mais de moins de 1,85 million $ seraient imposés de 3 pour cent de plus, tandis que le taux d'imposition de ceux de plus de 1,85 million $ augmenterait de 6 pour cent.

Le groupe estime que le gouvernement fédéral engrangerait ainsi 3,5 milliards $ supplémentaires par année, et que l'Ontario gagnerait 1,7 milliard $.

L'un des organisateurs de la campagne, le docteur Michael Rachlis, a indiqué que plus de 50 médecins ont signé la pétition jusqu'à présent. Un site Internet abritant la pétition sera lancé jeudi après-midi.

«Notre groupe considère que l'augmentation des impôts constitue un petit prix à payer pour obtenir un Canada plus civilisé», a estimé le docteur Rachlis, un spécialiste de la santé publique et professeur à l'Université de Toronto.

«Nous avons une société de plus en plus inégale économiquement et nous croyons que cela est mauvais pour la santé du pays.»

Dr Rachlis a expliqué que la campagne cherche à convaincre les Canadiens qui paieraient le plus d'impôts de démontrer leur soutien envers cette idée. Les organisateurs croient que cela aura plus de poids.

Si la campagne a été lancée par des médecins, tous les Canadiens touchant un revenu supérieur à 100 000 $ peuvent signer la pétition.

Le docteur Irfan Dalla, un médecin de Toronto membre du groupe «Médecins canadiens pour le régime public», a été l'un des premiers signataires.

«Les gouvernements n'ont pas suffisamment de ressources pour s'attaquer à certaines des causes de maladie et financer certains des programmes sociaux que les citoyens veulent et dont ils ont besoin. Et je pense que les gens comme moi qui sont payés raisonnablement peuvent se permettre de contribuer un peu plus pour assurer que nous ayons une société juste», a expliqué le docteur Dalla.

Le docteur Rachlis croit que des actions doivent être entreprises pour épargner certains programmes publics.

«Nous croyons qu'il s'agit d'un argument moral. Nous ne pouvons pas faire des mises à pied et couper des programmes au nom des gens.»

«Si la situation est si horrible que le gouvernement l'envisage, il me semble que la seule façon de réagir est d'augmenter les impôts des mieux nantis qui ont vu leurs impôts baisser beaucoup.»