NOUVELLES
22/03/2012 10:27 EDT | Actualisé 22/05/2012 05:12 EDT

Un groupe critique l'engagement d'Ottawa pour la protection des Grands Lacs

TORONTO - Le financement du gouvernement fédéral pour le nettoyage des Grands Lacs tel qu'annoncé par le ministre de l'Environnement, jeudi, est une insulte à la Journée mondiale de l'Eau, selon des opposants.

Ils affirment que la somme promise par les conservateurs ne constitue qu'une fraction de l'argent nécessaire pour accomplir le travail nécessaire.

Le Conseil des Canadiens a déclaré que le montant annoncé représente 0,7 pour cent de la somme qu'il faudrait investir pour protéger les Grands Lacs.

Le ministre de l'Environnement, Peter Kent, s'est arrêté sur le bord de l'eau, à Toronto, jeudi pour souligner les efforts faits pour nettoyer les Grands Lacs et la contribution d'Ottawa.

Il a mentionné l'importance de protéger l'écosystème des Grands Lacs et le rôle que ceux-ci jouent dans le vie de millions de Canadiens.

Certaines parties des Grands Lacs font face à de graves problèmes de pollution et de dégradation depuis des années. En tout, 14 secteurs sont considérés comme préoccupant et 12 d'entre eux ont reçu de l'argent provenant du Fonds de durabilité des Grands Lacs.

Dans un communiqué, le Conseil des Canadiens a estimé qu'un plan complet pour protéger les Grands Lacs coûterait 500 millions $.

Selon Environnement Canada, trois secteurs gravement endommagés situés autour des Grands Lacs ont été complètement restaurés dans les deux dernières décennies, alors que 17 avaient été identifiées.

Le fonds soutient les projets de restauration qui se concentrent sur la décontamination, les façons d'assurer la qualité de l'eau utilisé par les municipalités et la réhabilitation de la faune.