NOUVELLES
22/03/2012 05:15 EDT | Actualisé 22/05/2012 05:12 EDT

Prolongement du métro à Toronto: le conseil municipal freine le maire Ford

TORONTO - Le maire de Toronto, Rob Ford, semble avoir perdu une autre bataille, jeudi, dans sa croisade en faveur du métro, mais il promet de ne pas abandonner sa lutte.

À 24 voix contre 19, les conseillers municipaux ont appuyé jeudi après-midi la motion prévoyant la construction d'un système léger sur rail allant vers l'est de la ville, sur l'avenue Sheppard.

Ils se sont ainsi opposés au projet de métro auquel le maire Ford tenait mordicus.

La décision a été prise au lendemain d'une réunion spéciale de deux jours du conseil municipal, que le maire Ford avait abruptement ajournée mercredi soir.

Bien que le vote constitue une importante défaite pour le maire, celui-ci refuse de revenir sur sa position.

Il a déclaré que l'affaire était un enjeu électoral et qu'il était prêt à «affronter quiconque voulait débattre des tramways et du métro aux prochaines élections».

«Je suis désolé pour les contribuables, je suis désolé pour les résidents», a-t-il laissé tomber après le vote. «Les résidents sont ceux qui s'expriment haut et fort, ceux qui me disent 'Allez Rob, va te battre', et c'est exactement ce que j'ai fait. J'ai fait tout ce que je pouvais et nous avons été à court de quelques voix seulement.»

La plupart des conseillers ont opté pour un système léger sur rail, soutenant que ce scénario était le moins cher et qu'il serait mis en place plus rapidement. Le financement est déjà prévu pour ce projet.

Un comité d'experts mandaté par le conseil municipal avait conclu que le système léger sur rail constituait la meilleure option. Le maire Ford avait toutefois discrédité son travail, persuadé que le comité était biaisé.

De passage à Toronto au début du mois de mars, le premier ministre Stephen Harper avait dit préférer utiliser le métro lorsqu'il se déplace en transport collectif. Il avait également souligné qu'il appréciait, lorsqu'il prenait son auto, de ne pas devoir partager la route avec des trains légers sur rail ou des tramways.

Le maire Ford, qui a été élu en promettant entre autres une ville plus ouverte aux voitures, a, depuis, fait la promotion d'un prolongement du réseau de métro. Il s'est toutefois buté à un conseil municipal réticent, qui penchait plutôt pour un système de train léger sur rail, plutôt qu'à la construction plus coûteuse de tunnels.