NOUVELLES
22/03/2012 03:51 EDT | Actualisé 22/05/2012 05:12 EDT

«Énergie verte»: l'Ontario paiera moins mais la facture continuera de grimper

TORONTO - L'Ontario paiera moins pour les nouvelles productions d'énergie solaire et éolienne, mais les factures d'électricité des Ontariens continueront néanmoins à grimper.

La province abaisse le prix garanti qu'elle paiera pour l'électricité produite par de nouveaux petits projets de toits équipés de panneaux solaires, qui passera de 80,2 cents à 54,9 cents le kilowattheure. Le prix garanti pour l'électricité produite par des projets industriels d'éoliennes passera quant à lui de 13,5 à 11,5 cents le kilowattheure.

Il existe cependant des milliers de contrats, d'une durée de 20 ans, pour lesquels un prix plus élevé a déjà été fixé.

Le ministre ontarien de l'Énergie, Chris Bentley, a affirmé jeudi que le recours aux «énergies vertes» comptait pour cinq pour cent de la hausse des prix de l'électricité. Il a ajouté que la majeure partie des augmentations auxquelles seront confrontés les Ontariens — et qui devraient atteindre environ 46 pour cent d'ici cinq ans — sont attribuables à l'amélioration nécessaire du réseau électrique de la province.

Les conservateurs estiment que l'Ontario devrait annuler toutes les primes destinées aux projets d'énergie solaire et éolienne, tandis que les néo-démocrates souhaitent que la province mette fin à ses projets de développement du nucléaire au profit d'investissements dans les «énergies vertes».

L'Ontario s'est engagée à favoriser les nouveaux projets d'énergie solaire et éolienne qui bénéficient localement du soutien populaire. Le ministre Bentley a toutefois précisé que les libéraux avaient rejeté l'idée que les pouvoirs locaux bénéficient d'un droit de veto sur la production d'«énergie verte».