NOUVELLES
21/03/2012 04:30 EDT | Actualisé 21/05/2012 05:12 EDT

Un policier tué par une pierre lors d'une manifestation à Kampala

KAMPALA, Ouganda - Un policier ougandais a été tué par une pierre lancée par un manifestant, mercredi, lors de violents affrontements entre la police et des partisans de l'opposition qui voulaient dénoncer la brutalité policière à Kampala.

Le policier âgé de 48 ans est mort lors de son transport vers l'hôpital, a indiqué la police.

«Un policier qui n'avait rien fait a reçu une pierre qui l'a tué», a dit un porte-parole de la police, Asuman Mugenyi. «Ils ont commis un meurtre. Ils sont responsables de la mort d'un policier.»

M. Mugenyi a ajouté que plusieurs politiciens de l'opposition présents à la manifestation avaient été arrêtés et emmenés au poste de police pour être interrogés, dont Kizza Besigye, connu pour les manifestations qu'il a organisées l'an dernier. Des partisans de l'opposition ont aussi été arrêtés, selon M. Mugenyi.

Le gouvernement a déclaré dans un communiqué que «les violences délibérées contre des policiers en service» seraient «sévèrement punies».

Les politiciens de l'opposition avaient annoncé leur intention de tenir des manifestations pacifiques contre la brutalité policière cette semaine. Mais la police, qui a souvent recours aux gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, a affirmé que toutes les manifestations devaient avoir lieu hors du centre de Kampala pour ne pas nuire aux activités commerciales.

Les affrontements de mercredi rappellent ceux de l'an dernier quand la police avait affronté des citoyens qui manifestaient contre l'inflation et le coût élevé de la vie. Les rassemblements ont cessé quand la police a resserré l'étau sur les leaders de l'opposition, notamment en les empêchant de sortir de chez eux. Kizza Besigye a été l'un des chefs de file de ces manifestations.

Les leaders de l'opposition n'ont pas pu être joints mercredi pour commenter la situation.

Selon le porte-parole de la police, les politiciens de l'opposition n'avaient pas demandé de permission officielle pour tenir la manifestation de mercredi.