NOUVELLES
21/03/2012 10:49 EDT | Actualisé 21/05/2012 05:12 EDT

L'armée colombienne tue 39 rebelles des FARC dans le nord-est du pays

BOGOTA - L'armée colombienne a tué 39 membres présumés des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et en a capturé 12 autres dans le nord-est du pays, a annoncé le ministre de la Défense mercredi.

L'opération s'est déroulée dans la nuit de mardi à mercredi dans la région d'Arauca, proche de la frontière vénézuélienne, où onze soldats ont été tués samedi dans une attaque attribuée au 10e Front des FARC.

Le ministre Juan Carlos Pinzon a déclaré que 33 rebelles présumés avaient péri dans le bombardement de leur camp tôt mercredi, tandis que les autres ont été tués ou capturés au cours des opérations menées mardi et mercredi dans cette région et d'autres parties du pays. Il a estimé que la destruction du camp était le coup le plus dur porté contre les FARC depuis cinq ans.

Le général Ernesto Maldonado, commandant de la 8e division de l'armée, a précisé qu'il s'agissait de l'opération la plus importante du gouvernement contre les FARC depuis le début de l'année. Selon lui, les rebelles attaqués n'étaient pas ceux auxquels est imputée l'attaque de samedi, bien qu'ils fassent également partie du 10e Front de l'organisation d'inspiration marxiste.

L'armée estime que de 600 à 700 guérilleros des FARC et d'un groupe moins nombreux, l'Armée nationale de libération (ELN), opèrent dans cette région.