NOUVELLES
19/03/2012 03:20 EDT | Actualisé 19/05/2012 05:12 EDT

USA: un shérif écope d'un an de probation dans une affaire de violence familiale

SAN FRANCISCO - Un shérif de la région de San Francisco a écopé une année de probation et devra participer à un programme de violence familiale dans la foulée d'une dispute avec sa femme, une actrice vénézuélienne.

Le shérif Ross Mirkarimi a accepté cette sentence dans le cadre d'une entente négociée avec les procureurs.

L'affaire fascine la région de San Francisco depuis trois mois. La femme de M. Mirkarimi, Eliana Lopez, est une ancienne vedette de «telenovela», une série télévisée en langue espagnole.

M. Mirkamiri s'est vu imposer une amende de 590 $ US et une période de probation d'un an. Il devra également participer à un programme de violence familiale pendant un an, suivre une formation sur le rôle parental et effectuer des services communautaires.

Il lui est aussi interdit de s'approcher de sa femme jusqu'à nouvel ordre. Le maire de San Francisco, Ed Bell, a indiqué de son côté qu'il pourrait tenter de le chasser de son poste.

Les procureurs affirment qu'une querelle a éclaté entre M. Mirkamiri et Mme Lopez à leur domicile de San Francisco, la veille du jour de l'An, quand la victime a évoqué un voyage au Venezuela avec leur fils. M. Mirkamiri a alors empoigné sa femme par le bras, lui infligeant une ecchymose au biceps.

Mme Lopez s'est confiée le lendemain à une voisine qui a tourné des images de ses propos et de sa blessure. L'avocat de M. Mirkamiri a tenté, sans succès, d'empêcher la présentation de ces images lors du procès.

Depuis l'incident, Mme Lopez nie systématiquement avoir été victime de violence conjugale. Elle a déclaré à une station de radio vénézuélienne que son mari est victime d'une campagne de salissage et elle a refusé de témoigner contre lui.