POLITIQUE
19/03/2012 09:47 EDT | Actualisé 19/05/2012 05:12 EDT

Partielle dans Toronto-Danforth: le NPD demeure aux commandes

CP

Radio-Canada.ca - Une élection complémentaire dans Toronto-Danforth, ancienne circonscription de Jack Layton, a permis de reporter le NPD au pouvoir sans ambiguïté, lundi soir.

En effet, le professeur de droit Craig Scott est parvenu à garder le siège dans le giron néo-démocrate, selon les projections de CBC.

Il affrontait le libéral Grant Gordon, professionnel des communications. Les conservateurs étaient représentés par l'entrepreneur et spécialiste en communications Andrew Keyes.

Le chef intérimaire du Parti libéral a concédé la victoire vers 21 h 30.

L'ex-chef du NPD à Ottawa a succombé à un cancer l'été dernier.

L'élection complémentaire a suscité beaucoup d'intérêt. Le chef libéral, Bob Rae, a visité la circonscription à plusieurs reprises, tout comme le député vedette du parti Justin Trudeau. De son côté, la députée néo-démocrate et veuve de Jack Layton, Olivia Chow, a fait campagne aux côtés de Craig Scott.

La liste des candidats qui étaient en présence :

  • Dorian Baxter, Parti progressiste canadien
  • Leslie Bory, indépendant
  • Grant Gordon, Parti libéral du Canada
  • Brian Jedan, Parti uni du Canada
  • Andrew Keyes, Parti conservateur du Canada
  • Adriana Mugnatto-Hamu, Parti vert du Canada
  • Christopher Robert Porter, Parti action canadienne
  • John Christopher Recker, Parti libertarien du Canada
  • Craig Scott, Nouveau Parti démocratique
  • John C. Turmel, indépendant
  • Bahman Yazdanfar, indépendant

La circonscription de Toronto-Danforth, composée d'une population hétérogène, compte notamment d'importantes communautés chinoise, grecque et sud-asiatique.

Historique de la circonscription

Jack Layton avait remporté Toronto-Danforth une première fois en juin 2004, un an et demi après avoir accédé à la tête du NPD, en janvier 2003.

La circonscription avait déjà une longue histoire néo-démocrate, ayant été détenue de 1965 à 1988 par le NPD, alors qu'elle portait le nom de Broadview, puis Broadview-Greenwood.

Le libéral Dennis Mills y a ensuite obtenu quatre mandats consécutifs, de 1988 à 2004, avant d'être défait par M. Layton.

L'actuel chef intérimaire du Parti libéral du Canada, Bob Rae, avait remporté une élection complémentaire dans Broadview-Greenwood en 1978, alors qu'il défendait les couleurs du NPD. Il a détenu la circonscription jusqu'en 1982, lorsqu'il a quitté la politique fédérale pour diriger le Nouveau Parti démocratique de l'Ontario, province qu'il allait diriger de 1990 à 1995.