NOUVELLES
19/03/2012 02:15 EDT | Actualisé 19/05/2012 05:12 EDT

le Canadien est décidément entré en mode résignation à neuf matchs de la fin

BROSSARD, Qc - L'étape du déni terminée, le Canadien est décidément entré en mode résignation. Les joueurs parlent de la saison au passé à neuf matchs de la fin du calendrier et plusieurs d'entre eux envisagent l'avenir avec optimisme, en s'inspirant du redressement des Sénateurs d'Ottawa cette saison.

Autant s'y faire, le cas des Sénateurs a commencé à être relevé et il va l'être maintes fois au cours des prochaines semaines, ainsi qu'au retour du CH à l'entraînement en septembre.

L'heure était presque au bilan au terme de la séance d'entraînement à Brossard, lundi. Le gardien Carey Price a ouvertement répondu aux questions ayant trait à une éventuelle invitation à participer aux Championnats du monde, avec l'équipe canadienne. Le jeune défenseur P.K. Subban et lui ont fait remarquer que ce sera la première fois qu'ils rateront les séries éliminatoires.

Price a souligné qu'il devra soupeser plusieurs facteurs, advenant qu'on l'invite, comme celui de continuer de jouer sans avoir de contrat en poche en vue de la saison prochaine. Subban se retrouve dans la même situation.

Le joueur de centre David Desharnais, un autre qui pourrait intéresser les dirigeants d'Équipe Canada, n'a pas caché qu'il saisira l'occasion, si on lui faisait signe.

En attendant, les trois joueurs veulent aider le Tricolore, dernier de l'Association Est, à clôturer la saison sur une note positive. Il n'est pas question pour eux, ni pour aucun de leurs coéquipiers, de baisser les bras.

«Les gens qui disent que nous aurions intérêt à perdre nos matchs et à finir derniers sont totalement déconnectés de la mentalité des joueurs de hockey, a affirmé Price. Ce n'est pas comme ça que nous pensons.

«Personnellement, je n'ai pas encore assimilé que nous ne participerons pas aux séries éliminatoires, a expliqué Subban. Personne ne nous abordait en disant que nous ne prendrions pas part aux séries. On nous disait 'ça augure mal' ou 'on dirait bien que vous ne participerez pas aux séries'.

«Nous jouons les matchs comme s'ils sont tous importants, a repris Subban. C'est la façon de faire. Personne ne tient son poste pour acquis, et ne devrait perdre de vue que c'est un honneur de porter les couleurs du Canadien.»

Subban a rappelé l'importance pour l'équipe de bien finir la saison, tout en se forgeant une image identitaire.

«Il y a des aspects positifs à retirer de la saison. Le principal est que nous avons une jeune équipe. Plusieurs ont acquis de l'expérience. Nous avons beaucoup appris au cours des 20 derniers matchs.»

Subban a mentionné que le Canadien a les atouts pour imiter les Sénateurs, qui sont passés du dernier rang de leur section à un des premiers de l'Association Est, en l'espace d'une saison.

«Nous pouvons être très optimistes, en tenant compte de la situation dans laquelle nous nous retrouvons, a-t-il argué. Avec un peu de chance cette saison, nous aurions pu remporter quelques matchs qui auraient pu faire tourner le vent et nous serions actuellement dans une position plus avantageuse. Je répète qu'il y a beaucoup d'aspects positifs à retirer de notre saison.»

Le Canadien a une autre motivation d'ici à la fin: saborder les chances d'équipes qui sont encore dans la lutte pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires. Dès son prochain match, mercredi, le CH va tenter de porter un dur coup aux espoirs des Sabres, à Buffalo.

«Tant qu'à nous-mêmes rater les séries, nous allons tout faire pour que les Sabres les ratent également», a résumé Desharnais.