NOUVELLES
19/03/2012 09:26 EDT | Actualisé 19/05/2012 05:12 EDT

Des tireurs abattent 12 policiers dans l'État de Guerrero, au Mexique

ACAPULCO, Mexique - Des tireurs ont pris en embuscade et abattu 12 policiers qui avaient été envoyés enquêter sur la décapitation de 10 personnes dans l'État de Guerrero, dans le sud du Mexique, ont annoncé lundi les autorités mexicaines.

Le porte-parole Arturo Martinez de la police de cet État a précisé que six policiers d'État et six policiers locaux avaient été tués dimanche soir sur la route sortant de la ville de Teloloapan. Onze autres agents ont été blessés.

L'attaque est survenue alors que les policiers se déplaçaient dans six véhicules de patrouilles et cherchaient les corps de sept hommes et trois femmes dont les têtes ont été jetées à l'extérieur de l'abattoir municipal plus tôt dimanche, a dit M. Martinez.

À ces têtes était joint un message menaçant de la part du cartel la Familia, dont le quartier général se situe dans l'État voisin de Michoacan.

Teloloapan est située près d'une région partagée par les deux États, une région connue sous le nom de Tierra Caliente pour son climat brûlant.

La région est un endroit montagneux violent qui a été utilisé par des trafiquants de drogue pour y faire pousser de la marijuana et des pavots d'opium pendant des années. La zone est gangrenée par la violence reliée aux cartels de la drogue depuis quelques années, alors que ceux-ci s'affrontent pour la contrôler. Les autorités ont indiqué que La Familia avait été durement atteinte dans ces affrontements.

Des soldats ont été envoyés dans la région, mais cela n'a pas empêché des tireurs d'abattre des prêtres, des politiciens, des chefs de police, ou quiconque se dresse en travers de leur chemin.

Il y a deux ans, neuf policiers avaient été enlevés à Teloloapan alors qu'ils enquêtaient sur la mort d'un homme dans le village d'El Revelado. Les corps de huit policiers ont été trouvés quelques jours plus tard. Six d'entre eux avaient été démembrés. Un seul a été retrouvé vivant.

Plus de 47 000 personnes sont mortes dans le cadre de violences liées à la drogue au Mexique depuis que le président Felipe Calderon a entamé des représailles contre les cartels de la drogue en décembre 2006.