NOUVELLES
19/03/2012 09:39 EDT | Actualisé 19/05/2012 05:12 EDT

Apple puise dans ses coffres pour verser des dividendes et racheter ses actions

NEW YORK, États-Unis - Apple a mis fin au suspens lundi en annonçant qu'il utiliserait son «trésor» de 98 milliards $ US en liquidités et valeurs pour distribuer des dividendes à ses actionnaires et racheter ses propres titres.

Le géant américain de l'informatique a précisé qu'il verserait un dividende trimestriel de 2,65 $ US par action à compter du 1er juillet, soit 10,60 $ US par an, ou 1,8 pour cent au cours actuel. C'est un rendement annuel inférieur à celui d'autres grands groupes technologiques comme Microsoft, qui rapporte 2,5 pour cent, ou Hewlett-Packard, à 2 pour cent.

Ces dividendes devraient représenter environ 10 milliards $ US par an, ce qui signifie qu'Apple continuera à amasser de l'argent. Le groupe a généré 31 milliards $ US de revenus l'année fiscale passée, qui se terminait au 30 septembre 2011.

Parallèlement, Apple va lancer un programme de rachat d'actions de 10 milliards $ US sur trois ans au début du prochain exercice financier, qui commencera le 30 septembre.

Cela faisait des années que le groupe à la pomme refusait de puiser dans son «trésor» de guerre pour distribuer des dividendes mais la direction avait laissé entendre qu'elle l'envisageait, après la mort le 5 octobre dernier de son président et cofondateur Steve Jobs, auquel a succédé Tim Cook, son numéro deux depuis plusieurs années.

Jusqu'ici, la firme de Cupertino investissait notamment cet argent dans des contrats à long terme de fourniture de composants cruciaux pour ses produits comme le téléphone intelligent iPhone ou la tablette multimédia iPad, dont elle vient de lancer la troisième version.

Mais le nouveau chef de la direction Tim Cook a déclaré lors d'une conférence de presse lundi que la redistribution d'une partie des liquidités et le rachat de titres «ne fermeraient aucune porte» aux investissements futurs. Il a ajouté que l'objectif prioritaire du programme de rachat était de «neutraliser l'impact de la dilution» liée aux programmes de distribution d'actions au employés.

L'action d'Apple (NASDAQ:APPL) a avancé lundi de 15,53 $ US à la Bourse du Nasdaq, pour clôturer à 601,10 $ US.