Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le favori Novak Djokovic en arrache, mais triomphe en trois sets à Indian Wells

INDIAN WELLS, États-Unis - Le favori Novak Djokovic en a arraché, mais a vaincu Pablo Andujar 6-0, 6-7 (5), 6-2 mercredi pour atteindre les quarts de finale de l'Omnium BNP Paribas, tandis que la no 1 mondiale Victoria Azarenka a porté sa fiche à 21-0 cette saison grâce à une victoire en deux manches du côté des femmes.

Rafael Nadal (no 2) a défait Alexandr Dolgopolov (no 21) 6-3, 6-2 pour mettre la table pour un duel contre David Nalbandian en quart de finale. Nalbandian a surpris Jo-Wilfried Tsonga (no 6) 3-6, 7-5, 6-3.

Djokovic, le double champion en titre du tournoi, a facilement enlevé les honneurs du premier set en 27 minutes, mais Andujar a haussé le niveau de son jeu au deuxième. L'Espagnol, qui avait perdu son dernier duel contre le Serbe en sets consécutifs, a blanchi son adversaire au deuxième jeu du deuxième set pour créer l'égalité 1-1, suscitant les encouragements de la foule présente aux abords du Indian Wells Tennis Garden.

Pour sa part, Federer a écarté de son chemin le gaucher brésilien Thomaz Bellucci en le battant 3-6, 6-3, 6-4, en soirée. Le Suisse a signé une 12e victoire de suite et a un dossier de 19-2 cette saison.

«J'ai eu de la difficulté en début de match à m'ajuster au changement de lumière», a noté Federer, triple champion du tournoi.

Federer a utilisé son puissant service pour prendre les devants 5-4 au troisième set avant de mettre un terme à la rencontre lors de sa deuxième balle de match. Bellucci a commis une deuxième erreur d'affilée sur son coup droit lors du point décisif.

Azarenka a écrasé Agnieszka Radwanska (no 5) 6-0, 6-2 en un peu plus d'une heure pour égaler la fiche de Serena Williams en 2003 de 21-0 en début d'année. La Bélarusse a déjà remporté trois titres cette en 2012 et a maintenant dans sa mire le record 37 victoires consécutives pour amorcer la saison, record établi par Martina Hingis en 1997.

«J'ai très bien exécuté mes coups», a analysé Azarenka, qui affrontera au prochain tour Angelique Kerber (no 18). L'Allemande a surpris la Chinoise Li Na (no 8) 6-4, 6-2.

Face à Djokovic, Andujar a tenu son bout jusqu'à 6-6 pour forcer le bris d'égalité, qu'il a remporté 7-5 grâce aux nombreuses erreurs inhabituelles de Djokovic. Ce dernier a brisé le service d'Andujar en début de troisième set, puis de nouveau pour prendre les commandes 5-2. Il a ensuite disposé de trois balles de match, confirmant sa victoire lorsque le retour en coup droit d'Andujar s'est retrouvé à l'extérieur des limites du terrain.

«Il m'a surpris en étant très agressif. Il frappait la balle tôt et jouait très bien, a indiqué Djokovic. Lors de la deuxième manche, j'ai commencé à jouer de manière un peu plus défensive et cela lui a permis de revenir dans le match. Je dois lui donner crédit, car il a bien joué. J'aurais pu gagner au deuxième set, mais je suis resté calme mentalement et j'ai retrouvé mon rythme.»

Andujar a chuté à 1-8 contre des adversaires du top-10 au monde, même s'il a tenu tête à Djokovic pendant de long moment, en forçant le Serbe à courir le long de la ligne de fond grâce à des coups en profondeur. L'amitié entre Djokovic et l'Espagnol âgé de 26 ans remonte à l'époque où les deux joueurs s'étaient affrontés lors d'un tournoi pour les moins de 16 ans en Belgique.

«J'avais obtenu six balles de match et j'avais perdu ce match 7-6 au troisième set, s'est rappelé Djokovic. Nous blaguons souvent en nous rappelant de l'époque où nous étions jeunes.»

Radwanska a remporté deux des trois derniers jeux de son match quart de finale pour éviter le jeu blanc. Elle a un dossier de 1-5 en carrière contre les joueuses classées no 1 au monde et il s'agissait de sa quatrième défaite contre Azarenka en 2012.

«Oui, j'étais frustrée, ce n'est pas amusant de perdre une manche 6-0, a mentionné Radwanska. Particulièrement quand tu as l'impression d'être à un niveau où tu peux battre n'importe qui. D'un autre côté, je voyais qu'elle était simplement trop bonne.»

Parmi les autres gagnants mercredi, notons John Isner (no 11), qui a vaincu l'Australien Matthew Ebden 6-4, 7-5, et Nicolas Almagro (no 12), qui s'est débarrassé de Tomas Berdych (no 7) 6-4, 6-0. Le Français Gilles Simon (no 13) a résisté à l'Américain Ryan Harrison et l'a défait 7-5, 5-7, 6-1. Simon affrontera Isner lors des quarts de finale.

Du côté du double, le Canadien Daniel Nestor et son partenaire bélarusse Max Mirnyi ont atteint les demi-finales en battant le duo français de Julien Benneteau et Tsonga 7-6 (7), 6-3.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.