NOUVELLES
22/02/2012 05:31 EST | Actualisé 23/04/2012 05:12 EDT

L'extrémisme islamiste survivrait à Oussama ben Laden, selon une note du SCRS

OTTAWA - Quelques heures après qu'un commando spécial des forces américaines ait abattu Oussama ben Laden, l'agence de service du renseignement du Canada avait prédit que l'extrémisme islamiste survivrait à la mort du leader d'Al-Qaïda.

Oussama ben Laden n'était pas le seul idéologue à promouvoir une guerre entre les islamistes et l'Occident, bien qu'il en ait été un acteur important, souligne-t-on dans un énoncé récemment publié par le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS).

Des groupes inspirés par le message d'Al-Qaïda pourraient perpétrer des attaques indépendamment du coeur du réseau terroriste, y ajoute-t-on.

Le corps d'Oussama ben Laden a été inhumé en mer, en mai dernier, après qu'un commando ait tué le leader terroriste lors d'un raid contre son repère au Pakistan.

L'étude de la SCRS, rédigée au lendemain de la mort du chef extrémiste, fait mention d'inquiétudes quant à une possible élévation de Ben Laden au statut de martyr.

La Presse Canadienne a obtenu un exemplaire du document, d'abord classé comme un document secret, en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.