NOUVELLES
22/02/2012 02:56 EST | Actualisé 23/04/2012 05:12 EDT

Le créateur du site Megaupload libéré sous caution en Nouvelle-Zélande

WELLINGTON, Nouvelle-Zélande - Le créateur du site Megaupload, Kim Dotcom, a été libéré sous caution d'une prison de la Nouvelle-Zélande, mercredi.

M. Dotcom a comparu mercredi devant le tribunal du district de la rive nord de la Nouvelle-Zélande, et a été libéré après que le juge eut statué qu'il ne risquait pas de s'enfuir, selon le ministère néo-zélandais de la Justice.

Le tribunal ayant refusé une précédente demande de libération sous caution de M. Dotcom, l'arrêt de mercredi n'a pas manqué de susciter la surprise. L'homme était incarcéré depuis son arrestation, le 20 janvier.

«Je suis soulagé de rentrer à la maison, voir ma famille», a déclaré Kim Dotcom à la presse à sa sortie du tribunal.

Le magistrat néo-zélandais Nevin Dawson a considéré que le danger de fuite à l'étranger de Kim Dotcom était réduit dans la mesure où tous ses avoirs ont été saisis par les autorités néo-zélandaises. «Les déclarations de M. Dotcom selon lesquelles il n'a pas dissimulé d'avoirs ou de comptes bancaires ont été largement vérifiées», a noté le juge.

Les autorités américaines affirment que Megaupload a facilité des millions de téléchargements illégaux. Elles tentent de faire extrader M. Dotcom et trois de ses collègues en lien avec des accusations de manoeuvres frauduleuses. Des tribunaux néo-zélandais avaient déjà permis la libération sous caution des collègues de M. Dotcom.