NOUVELLES
22/02/2012 07:00 EST | Actualisé 23/04/2012 05:12 EDT

Jean-Louis Borloo candidat aux législatives dans le Nord

PARIS - Jean-Louis Borloo a confirmé à "La Voix du Nord" qu'il serait "candidat" aux prochaines législatives dans la 21e circonscription du Nord, son fief électoral, annonce mardi le quotidien régional. L'ancien ministre dénonce "une cabale absolument incroyable" après la polémique suscitée par les rumeurs annonçant son arrivée à la tête de Veolia environnement.

D'après "La Voix du Nord", Jean-Louis Borloo reconnaît avoir rencontré des administrateurs du groupe mais assure n'avoir jamais été candidat à la succession d'Antoine Frérot. Cité par le journal, il dit n'avoir "jamais organisé quoi que ce soit" et assure qu'à Veolia, "personne n'a pensé à moi ou en tous les cas l'a exprimé clairement".

"Libération" et "Les Echos" affirmait lundi que le patron EDF Henri Proglio s'apprêtait à demander le départ du PDG de Veolia, Antoine Frérot, lors du conseil d'administration prévu le 29 février prochain pour le faire remplacer par Jean-Louis Borloo. D'après "Libération", le patron d'EDF aurait obtenu le soutien du président Nicolas Sarkozy dans cette manoeuvre en l'échange de la reprise de l'entreprise Photowatt. Le candidat socialiste François Hollande avait aussitôt réagi, accusant Nicolas Sarkozy d'être "le candidat des confusions, des arrangements, des compromis".

L'ancien ministre de l'Ecologie de Nicolas Sarkozy, président du Parti radical, avait annoncé le 2 octobre dernier qu'il renonçait à se présenter à l'élection présidentielle comme candidat centriste. En novembre 2010, il avait quitté le gouvernement, faute d'avoir pu décrocher Matignon lors du remaniement. AP

sb/com