POLITIQUE
21/02/2012 02:44 EST | Actualisé 22/04/2012 05:12 EDT

La FTQ-Construction veut que des Québécois soient embauchés prioritairement dans le Nord

FTQ

MONTRÉAL - La FTQ-Construction veut avoir l'assurance de Québec que les entreprises minières dans le Nord embaucheront en priorité des travailleurs québécois.

La centrale syndicale fait cette demande après avoir appris que l'entreprise Nunavik Nickel, de la société Canadian Royalties, aurait embauché 120 travailleurs en provenance du Nouveau-Brunswick.

Le directeur général de la FTQ-Construction, Yves Ouellet, explique que tous les syndiqués ne sont pas au travail présentement au Québec et que plusieurs non-syndiqués cherchent toujours du travail. Il estime que c'est le rôle du gouvernement du Québec de s'assurer que les emplois dans le Nord sont d'abord offerts aux Québécois.

La FTQ-Construction dit vouloir s'assurer que la main-d'œuvre compétente au Québec ne soit pas laissée pour compte dans le développement du Plan Nord.