NOUVELLES
21/02/2012 04:01 EST | Actualisé 22/04/2012 05:12 EDT

Affaire Pickton: des recommandations pour renforcer sécurité des femmes

CP

VANCOUVER - La Commission d'enquête publique sur les femmes tuées ou disparues en Colombie-Britannique a déposé, mardi, quatre rapports proposant diverses façons de mieux protéger les femmes les plus vulnérables dans la province.

Les rapports font des dizaines de recommandations visant à améliorer la sécurité des femmes de Downtown Eastside, un quartier de Vancouver, de même que celles qui choisissent de faire du stop le long d'une autoroute, surnommée «l'autoroute des larmes», dans le nord de la province.

Une série de meurtres inexpliqués ont été commis le long de cette autoroute, qui relie Prince George et Prince Rupert, et des dizaines de femmes ont disparu au moment où le meurtrier en série Robert Pickton rôdait dans les environs de Downtown Eastside.

Les rapports dévoilés mardi recommandent notamment aux policiers d'être aux aguets sur les auto-stoppeurs correspondant à un certain profil. On suggère aussi la création d'un équivalent de l'alerte Amber en cas de disparition d'une travailleuse du sexe, ainsi que l'ajout de policières dans les équipes de patrouille du quartier Downtown Eastside.

Il faudrait aussi, selon ces rapports, instaurer un processus de justice réparatrice pour améliorer les relations entre les policiers et le voisinage, où demeure des personnes vulnérables.

La commission d'enquête, qui tente de faire la lumière sur les conditions ayant permis à Pickton d'assassiner des femmes pendant plusieurs années, invite la population à commenter sur les rapports d'ici le 15 avril.