Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nombreux départs à la Commission de la construction du Québec

Radio-Canada.ca - Un dixième des enquêteurs de la Commission de la construction du Québec (CCQ), qui ont entre autres comme tâche de traquer le travail au noir sur les chantiers de construction, prendraient une retraite anticipée et soudaine.

Le mécontentement est à la hausse au sein des employés de la CCQ depuis les changements d'organisation du travail amorcés par la nouvelle présidente Diane Lemieux.

Les requêtes se multiplient devant les tribunaux. Des modifications demandées au régime de retraite poussent une centaine d'employés à quitter leur fonction, dont un bon nombre d'enquêteurs.

Le syndicat affirme qu'il s'agit d'une grande vague de retraite prématurée et que les chantiers seront moins surveillés.

De son côté, la CCQ affirme que le régime de retraite est déficitaire et que ces retraites prématurées s'inscrivent dans un climat de résistance au changement.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.