NOUVELLES
20/02/2012 03:46 EST | Actualisé 21/04/2012 05:12 EDT

Adonis Stevenson prêt à affronter Lucian Bute

PC

Adonis Stevenson a réinventé l'expression « livrer la marchandise » samedi soir en envoyant au tapis son adversaire Jesus Gonzales en à peine 99 secondes.

Après avoir battu Aaron Pryor Jr. en décembre dernier, Stevenson avait immédiatement manifesté son désir de se mesurer au champion du monde de l'IBF, Lucian Bute. Avec sa victoire, Stevenson n'est plus qu'à deux, trois ou même peut-être un combat d'affronter le Roumain d'origine.

Celui qui a vu le jour en Haïti, mais qui réside aujourd'hui à Longueuil, ne bronche toujours pas devant la possibilité d'un jour se frotter à Lucian Bute : « Je suis prêt n'importe quand à affronter Lucian Bute. Je suis prêt pour Mikkel Kessler aussi et Andre Ward, mentionne-t-il au Huffington Post Québec. J'ai battu Aaron Pryor qui avait battu Librado Andrade que Lucian connaît bien. Je suis l'un des premiers qui a battu Pryor par K.-O. et à ce jour, le seul qui l'a dominé ainsi. »

Adonis Stevenson se fait souvent rappeler que Lucian Bute n'a rien à avoir avec tous les boxeurs qu'il a affrontés. Il a toujours la même réponse : « Lucian est un boxeur que je connais très bien, j'ai déjà mis les gants avec lui auparavant. Je connais tous ses mouvements. Je suis un gaucher donc ce sera plus difficile pour lui de se battre contre moi » réplique-t-il.

Stevenson se magasine actuellement une maison à Detroit où il compte emménager prochainement. Le secteur immobilier américain l'a convaincu de tenter sa chance. Il compte emmener avec lui sa petite famille.

Le Québécois de 34 ans avait promis un combat expéditif et c'est exactement ce qu'il a offert aux spectateurs venus assister au gala présenté au Centre Bell samedi. Avec cette éclatante victoire, Stevenson se rapproche d'un combat de championnat du monde. Il est désormais positionné au deuxième échelon du classement des super-moyens de l'IBF.

De bons mots d'Emanuel Steward

Stevenson n'est peut-être pas encore champion du monde à sept mois de célébrer son 35e anniversaire, mais il a l'un des plus grands noms de la boxe derrière lui. Emanuel Steward est son nouvel entraîneur depuis quelques mois et celui qui a été intronisé au Temple de la renommée était impressionné par son poulain après le combat : « Adonis est l'un des plus purs cogneurs que j'ai connu dans toute ma carrière. Ce soir (samedi), il a réussi l'un des K.-O. les plus violents que j'ai vu en 60 ans » a-t-il laissé savoir aux journalistes samedi après le combat.

Stevenson n'en revient toujours pas : « Ça me fait vraiment chaud au cœur d'entendre ça. Ça me donne beaucoup de motivation. Quand une légende te dit ça, c'est flatteur » dit-il entre deux soupirs.

Steward a entre autres travaillé avec Miguel Cotto, Oscar De La Hoya, Evander Holyfield et les frères Klitschko au cours de sa carrière.