NOUVELLES
19/02/2012 07:20 EST | Actualisé 20/04/2012 05:12 EDT

Bagdad: 20 morts dans un attentat contre la police

BAGDAD - Un attentat-suicide à la voiture piégée a fait au moins 20 morts dans un groupe de nouvelles recrues d'une école de police dimanche à Bagdad, selon les autorités. Les forces de sécurité irakiennes sont régulièrement attaquées ces derniers temps par l'insurrection qui s'applique à souligner leur vulnérabilité.

D'après la police, le kamikaze attendait la sortie du groupe devant l'école fortifiée située près du siège du ministère de l'Intérieur, dans l'est de la capitale. Cinq policiers figurent parmi les victimes décédées, les autres étaient des stagiaires. Au bilan confirmé par les responsables de trois hôpitaux voisins, qui ont également requis l'anonymat, s'ajoutent au moins 28 blessés.

Les stagiaires de la police ont fréquemment été frappés par des attentats spectaculaires commis par des kamikazes infiltrés au-delà des barrières de protection ou autres postes de contrôle et dispositifs de sécurité des écoles.

La police est généralement considérée comme le maillon faible des forces de sécurité irakiennes. En octobre, une série d'attentats visant notamment deux postes de police avaient fait un total de 25 morts à Bagdad.

Avec l'attentat de dimanche, les extrémistes font une nouvelle démonstration de leur capacité de nuisance malgré les tentatives du gouvernement de les éliminer et leurs ressources réduites. L'attaque n'a pas été revendiquée mais le mode opératoire est généralement celui d'Al-Qaïda.

Les autorités irakiennes et américaines ont reconnu la semaine dernière que l'organisation terroriste représentait toujours une menace réelle dans le pays. Elles ont aussi exprimé leurs craintes qu'Al-Qaïda en Irak ne traverse la frontière au nord-ouest pour soutenir l'insurrection syrienne contre le régime du président Bachar el-Assad, qui réprime dans le sang la contestation initialement pacifique depuis bientôt un an.