NOUVELLES
18/02/2012 07:51 EST | Actualisé 19/04/2012 05:12 EDT

État de Washington: des inspecteurs examinent l'incendie d'une raffinerie

SEATTLE - Des inspecteurs en sécurité de l'État de Washington enquêtent sur les causes d'un imposant brasier qui a éclaté vendredi dans la plus importante raffinerie de pétrole, tandis que la société BP a ouvert sa propre enquête pour déterminer ce qui a provoqué l'incident.

Le feu a éclaté dans un réservoir de traitement du pétrole de la raffinerie Cherry Point de BP près de Blaine, dans le nord-ouest de l'État, propulsant un panache de fumée visible des kilomètres à la ronde. Les flammes ont été maîtrisées environ une heure plus tard, a indiqué le porte-parole de la pétrolière, Scott Dean. Une personne a souffert de blessures légères.

Il est encore trop tôt pour déterminer les causes du brasier ou les impacts qu'il aura sur la production, a souligné M. Dean samedi. Les activités des autres installations du site ont été suspendues jusqu'à ce que l'entreprise effectue une évaluation et instaure un plan de relance, ce qui signifie qu'aucun pétrole brut n'est traité pour l'instant, a-t-il ajouté.

La raffinerie embauche plus de 800 personnes, peut traiter quelque 230 000 barils de pétrole brut chaque jour, pour la plupart du carburant de transport provenant de l'Alaska.

M. Dean a mentionné que la priorité de vendredi avait été, pour la direction, de contrôler le brasier et de s'assurer que personne n'était blessé. Les prochaines étapes seront de dépêcher de façon sécuritaire une équipe sur les lieux de l'incendie, a-t-il précisé.

L'équipe de BP s'affaire à sécuriser le site où le brasier s'est déclenché, ce qui pourrait reporter de quelques jours le début des travaux initiaux des inspecteurs, a fait savoir samedi le porte-parole du département du Travail et des Industries, Hector Castro. Les inspecteurs fédéraux pourraient commencer dès mardi à interroger les employés, a-t-il ajouté.

La direction a procédé à un décompte de l'ensemble des 848 travailleurs et entrepreneurs présents sur le site dès le début de l'incendie, a mentionné la directrice de la raffinerie Stacey McDaniel. Un employé contractuel a reçu des soins sur place pour une blessure au genou, subie pendant la procédure d'évacuation, avant de recevoir par la suite son congé de l'hôpital.

La raffinerie de Cherry Point fournit environ 20 pour cent de l'essence de l'État de Washington ainsi que la majeure partie du carburant utilisé dans les aéroports de Seattle, Vancouver et Portland, en Oregon, selon ce qu'indique le site Web de la compagnie. La raffinerie a la capacité de produire 9,46 millions de litres de carburant pour avions; 13,25 millions de litres d'essence; 8,33 millions de litres de diesel; 1,36 million de litres de butane et 530 000 litres de propane.

La raffinerie avait écopé une amende de plus de 69 000 $ US en 2010 pour 13 infractions graves à la sécurité, mais elles ne concernent pas les installations où s'est déclenché l'incendie de vendredi, a mentionné M. Castro. Il a ajouté que l'ensemble des cinq raffineries de l'État avaient reçu des amendes en lien avec des violations de la sécurité.