NOUVELLES
18/02/2012 10:42 EST | Actualisé 19/04/2012 05:12 EDT

Soupçonné de mauvaise conduite, un responsable pour Mitt Romney démissionne

SALT LAKE CITY - Mitt Romney a coupé les ponts avec le codirigeant de sa campagne en Arizona après que des allégations de mauvaise conduite eurent été émises par un homme avec qui ce co-dirigeant aurait eu une relation.

Le shérif du comté de Pima Paul Babeau, qui tente de se faire élire au Congrès en Arizona, a démissionné de l'équipe de campagne de Mitt Romney après que le Phoenix New Times, un magazine indépendant, ait rapporté que M. Babeau avait menacé de déporté cet homme, un immigrant mexicain, si celui-ci révélait la nature de leur relation.

M. Babeau a tenu une conférence de presse samedi et admis être homosexuel. Il a nié les allégations de mauvaise conduite à son endroit.

S'exprimant par voie de communiqué, une porte-parole de Mitt Romney, Andrea Saul, a indiqué que le shérif Babeau avait démissionné de son poste bénévole au sein de la campagne pour se concentrer sur ces allégations. Mme Saul a ajouté que le clan Romney appuyait cette décision.

M. Babeau, qui a acquis une notoriété nationale en raison de sa forte position contre l'immigration illégale, a fait campagne avec M. Romney et a participé à l'enregistrement d'appels automatisés en Iowa attaquant le gouverneur texan Rick Perry, qui participait alors à la course à l'investiture républicaine. Il a dit qu'il poursuivrait sa campagne pour le Congrès en Arizona.

Les allégations surviennent au moment où M. Romney lutte pour remporter la primaire de l'Arizona, le 28 février. Il est le seul candidat qui mise beaucoup sur cet État, bien que son rival Rick Santorum et ses alliés aient dépensé de l'argent pour des publicités télévisées. Les candidats à l'investiture républicaine débattront dans cet État la semaine prochaine.

Le responsable de campagne de M. Babeau, Chris DeRose, a indiqué que l'équipe de campagne avait été avertie vendredi après-midi à propos des allégations, et qu'ils avaient immédiatement consulté l'équipe de Mitt Romney. M. DeRose a ajouté que M. Babeau avait offert de démissionner de son poste de co-responsable, pour éviter de devenir une distraction.