Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Occupons Wall Street: d'autres accusations criminelles ont été abandonnées

NEW YORK, États-Unis - Les procureurs new-yorkais ont abandonné les accusations criminelles portées contre plusieurs contestataires du mouvement Occupons Wall Street, arrêtés en octobre dernier sur le pont de Brooklyn pendant une manifestation qui leur avait valu l'attention de tout le pays.

La police avait déposé des accusations criminelles contre 686 personnes après avoir stoppé la marche sur le célèbre pont.

Le quotidien The New York Times rapporte que jusqu'à présent, 174 d'entre elles ont été relaxées. Un autre groupe de 250 personnes ont accepté une absolution sous conditions.

Un juge de Manhattan a rendu un non-lieu dans 14 autres cas vendredi, à la demande des procureurs.

La plupart des poursuites ont été abandonnées en raison d'un manque de preuves.

Le nombre impressionnant d'arrestations avait attiré l'attention sur les manifestations, deux semaines après le début de leur occupation d'un parc de New York.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.