Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Educatrices de CPE: rien n'a filtré en ce qui a trait aux négociations

MONTRÉAL - Rien n'a filtré en ce qui a trait aux négociations qui ont eu lieu ce week-end pour solutionner le conflit qui oppose le gouvernement aux quelque 8500 éducatrices de Centres de la petite enfance affiliées à la CSN.

Elles devraient se poursuivre lundi.

Mercredi, les mandats de grève locaux ont été suspendus, en raison des progrès réalisés, et le débrayage national prévu pour lundi et mardi de cette semaine a été annulé.

Les deux parties auraient abordé samedi la question salariale. Québec veut accorder aux éducatrices les mêmes hausses qu'aux employés du secteur public, soit autour de 7 pour cent sur 5 ans. Le syndicat demandait 11,5 pour cent sur trois ans.

Ces éducatrices sont sans contrat de travail depuis deux ans.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.