NOUVELLES
18/02/2012 02:24 EST | Actualisé 19/04/2012 05:12 EDT

Heurts à Dakar à l'approche de la présidentielle

DAKAR, Sénégal - La police a de nouveau fait usage de gaz lacrymogènes samedi contre des manifestants anti-gouvernementaux sur une avenue commerçante de Dakar, alors que les forces de sécurité participaient à un vote anticipé avant la présidentielle du 26 février.

Il s'agissait de la quatrième journée consécutive de manifestations à l'approche du scrutin de dimanche prochain qui verra Abdoulaye Wade, 85 ans, briguer un troisième mandat de sept ans. Des rassemblements de protestation ont lieu régulièrement dans la capitale sénégalaise depuis que le Conseil constitutionnel a validé en janvier dernier la candidature contestée du président sortant, qui avait lui-même fait réviser la Constitution en 2001 pour limiter à deux le nombre des mandats.

Ces tensions de plus en plus fortes font craindre des violences si Abdoulaye Wade est proclamé vainqueur du scrutin. Samedi matin, les quelque 23 000 membres des forces de sécurité, dont les policiers et soldats, étaient appelés à voter pour la présidentielle. Les observateurs de l'Union européenne ont rapporté que les bulletins étaient arrivés à temps et que les opérations de vote s'étaient déroulées dans le calme.